Le CBD apparaît-il dans un test de dépistage de drogues ?

Rédigé par Alex Coughlan et évalué par notre expert Paul Holmes

En résumé

- Le CBD n'apparaît pas dans un test de dépistage de drogues, car les tests de dépistage du cannabis ciblent généralement le THC plutôt que le CBD.
- Il existe de nombreux types de tests de dépistage du cannabis, chacun ayant un seuil de concentration en THC différent.
- Le CBD à spectre complet et les produits dérivés de la marijuana sont plus susceptibles de faire échouer un test de dépistage en raison de leur teneur plus élevée en THC.
- Les personnes soumises à des tests doivent vérifier la concentration de THC sur le certificat d'analyse d'un produit avant de l'acheter.

CBD et test salivaire

Le CBD (cannabidiol) est devenu un complément de bien-être très populaire ces dernières années.

Mais malgré sa grande popularité, de nombreux consommateurs ont encore des inquiétudes, comme celle de savoir si le CBD apparaît dans un test de dépistage de drogues.

La réponse courte à la question "Le CBD est-il détecté lors d'un test de dépistage de drogues ?" est "Non", car les tests de dépistage de drogues ciblent généralement le cannabinoïde THC (tétrahydrocannabinol) et ses métabolites plutôt que le CBD lui-même. Le CBD est un composé non intoxicant qui est légal dans de nombreux pays et n'est pas classé comme une drogue, alors que le THC a de puissantes propriétés intoxicantes et est une substance contrôlée.

Par conséquent, les personnes soumises à des tests de dépistage de drogues n'ont pas à s'inquiéter de la présence de CBD dans un test de dépistage de drogues, mais plutôt de la présence de traces de THC dans certains produits à base de CBD, ce qui entraîne un résultat positif.

Comment fonctionnent exactement les tests de dépistage du cannabis ? Quelle quantité de THC peut déclencher un résultat positif ? Et quels produits à base de CBD sont sans danger pour les personnes soumises à des tests de dopage ? Lisez la suite pour le savoir.


SOMMAIRE

1. Comment fonctionnent les tests de dépistage du cannabis ?


2. Le CBD apparaît-il dans un test de dépistage de drogues ?

3. Quels sont les taux de THC relevés lors d'un test de dépistage ?

4. Combien de temps le CBD est-il détectable dans l'urine ?

5. Le type de produit CBD est-il important ?

6. Comment choisir un produit CBD exempt de THC ?

7. Autres facteurs pouvant contribuer à l'échec d'un test de dépistage de drogues

8. Le CBD est-il sûr ?

9. À retenir

Les antioxydants, comme la mélatonine et les vitamines A, C et E, sont des substances artificielles ou naturelles qui réduisent les radicaux libres.

Les radicaux libres sont des molécules instables qui peuvent endommager vos cellules saines et favoriser des problèmes de santé tels que le cancer, les maladies cardio-vasculaires, le diabète et la maladie d'Alzheimer.

Votre corps produit naturellement des radicaux libres lorsqu'il décompose des aliments et d'autres substances. Des habitudes de vie malsaines comme une alimentation déséquilibrée, le tabagisme ou l'inactivité physique augmentent leur nombre.
En outre, les toxines environnementales telles que les rayons UV du soleil et la pollution peuvent contribuer à un excès de radicaux libres nocifs.

Comme les antioxydants neutralisent les radicaux libres dans le corps, ils aident à prévenir les dommages cellulaires. C'est pourquoi la mélatonine, en plus de son rôle crucial dans le rythme veille-sommeil, peut également contribuer à la santé des cellules.

COMMENT FONCTIONNENT LES TESTS DE DÉPISTAGE DU CANNABIS ?

Il existe de nombreux types de tests de dépistage du cannabis, qui ciblent tous le THC ou ses métabolites (généralement le THC-COOH). Certains de ces tests peuvent détecter le THC trois jours après une seule consommation, et plus de 30 jours après une forte consommation. Cela s'explique par le fait que le THC est liposoluble et qu'il peut être stocké dans les graisses corporelles pendant une longue période. Lorsque la graisse est brûlée, le THC et ses métabolites sont libérés, puis éliminés par les reins.

Les tests urinaires ou "tests immunologiques" sont le type le plus courant de test de dépistage du cannabis. Ils analysent des échantillons d'urine à la recherche de substances chimiques ressemblant à un métabolite du THC. S'ils sont détectés, ils donnent un résultat positif ; mais si les niveaux de THC sont inférieurs au seuil de concentration, ils donnent un résultat négatif.

Ces tests immunologiques sont peu coûteux et donnent des résultats rapides, mais des résultats faussement positifs et faussement négatifs sont possibles. C'est pourquoi ils sont souvent utilisés comme test de dépistage initial, suivi de tests de confirmation, qui peuvent utiliser la spectrométrie de masse, la chromatographie en phase gazeuse ou la chromatographie liquide à haute performance. Si les tests de confirmation sont beaucoup plus précis que les tests de dépistage, ils sont également plus coûteux et prennent plus de temps, et il faut parfois plusieurs semaines pour obtenir des résultats.


LE CBD APPARAIT-IL DANS UN TEST DE DÉPISTAGE ?

Comme expliqué ci-dessus, les tests de dépistage du cannabis ne recherchent pas le CBD, mais uniquement le THC et ses métabolites. Cela s'explique principalement par le fait que le CBD n'est pas une substance interdite, alors que le THC l'est, en raison de ses propriétés intoxicantes.

Étant donné que le CBD n'est pas intoxicant et qu'il est légal dans de nombreux pays, il y a peu de raisons de le cibler dans les tests de dépistage de drogues. En revanche, le THC peut provoquer un état d'euphorie cérébrale et altérer les fonctions cognitives. Il vaut donc la peine de le tester, en particulier chez les personnes qui travaillent dans des environnements où la sécurité est primordiale.

QUELS SONT LES TAUX DE THC RELEVÉS LORS D'UN TEST DE DÉPISTAGE ?

Les niveaux de THC doivent être égaux ou supérieurs à une valeur seuil établie afin de déclencher un résultat positif. Les différentes méthodes de test ont des valeurs seuils différentes.

Urine
Les analyses d'urine sont les tests les plus courants pour détecter le THC, notamment sur le lieu de travail. Les niveaux de THC ou de métabolites doivent être inférieurs à 50 ng/mL (nanogrammes par millilitre) pour donner un résultat négatif. En général, les métabolites du THC sont détectables dans l'urine pendant 3 à 15 jours après une seule consommation. Cependant, après un usage intensif ou chronique, ils peuvent être détectables pendant plus de 30 jours.

Sang
Les tests sanguins sont moins courants que les tests d'urine car le THC quitte le sang assez rapidement - il n'est détectable dans le plasma sanguin que pendant 5 heures, tandis que ses métabolites peuvent être détectés jusqu'à 7 jours après la consommation. Les tests sanguins sont souvent utilisés pour évaluer le niveau de déficience cognitive d'une personne, par exemple lorsqu'elle conduit. Dans les pays où le cannabis est légal, un taux de 1 à 5 ng/ml de THC peut être considéré comme suffisant pour confirmer l'affaiblissement des facultés.

Salive
Les tests de dépistage du cannabis dans la salive ne sont pas courants et aucune valeur seuil n'a été établie. Cependant, un rapport de 2017 sur les tests de dépistage du cannabis en milieu de travail dans la salive a suggéré un seuil initial de 4 ng/mL et un seuil de confirmation de 2 mg/mL. Le THC est détectable dans la salive pendant 72 heures, et plus longtemps en cas de forte consommation.

Cheveux
Comme les tests salivaires, les dépistages qui analysent les cheveux pour y détecter les métabolites du THC ne sont pas courants et n'ont pas de valeurs seuils établies. Cependant, des seuils d'environ 1 pg/mL (picogramme par millilitre) de THC-COOH sont utilisés dans certains tests de l'industrie privée. Les métabolites du THC peuvent être détectés dans les cheveux jusqu'à 90 jours après la consommation.

COMBIEN DE TEMPS LE CBD EST-IL DÉTECTABLE DANS L'URINE ?

Bien que les tests de dépistage de drogues ne ciblent généralement pas le CBD, certaines personnes s'intéressent à la durée pendant laquelle le CBD est détectable dans l'urine. Différents facteurs affectent la durée pendant laquelle le CBD reste généralement dans l'organisme, mais selon une étude, la demi-vie moyenne du CBD est de 27 à 35 heures ; toutefois, des doses élevées et une utilisation régulière sont susceptibles d'augmenter sensiblement la demi-vie jusqu'à plusieurs jours.

La demi-vie du CBD dans l'urine serait d'environ 24 heures. Dans une étude, les niveaux de CBD urinaires d'un participant ont été contrôlés après une dose unique de capsules d'huile de CBD. Ces niveaux urinaires ont atteint un pic après 3 heures, et le CBD était encore détectable après 24 heures, mais pas au-delà de ce seuil.

CBD et dépistage

LE TYPE DE PRODUIT CBD EST-IL IMPORTANT ?

Les différents types de produits peuvent contenir des niveaux variables de THC, donc si vous êtes soumis à un dépistage de drogues, il est important que vous choisissiez un produit avec un THC non détectable pour éviter un résultat positif.

CBD à spectre complet

Le CBD à spectre complet contient tous les composés présents naturellement dans le cannabis, notamment les cannabinoïdes, les terpènes et les flavonoïdes. Il est généralement dérivé de la sous-espèce marijuana du cannabis, qui contient des niveaux plus élevés de THC et des niveaux plus faibles de CBD que le chanvre. Cela signifie que le CBD à spectre complet issu de la marijuana peut contenir plus de THC que les produits issus du chanvre, et que le risque de détection du THC lors d'un test de dépistage est plus élevé.

Bien que les produits de CBD à spectre complet dérivés du chanvre doivent légalement contenir 0,3 % de THC ou moins, il existe toujours un risque de résultat positif, en particulier si le produit est mal étiqueté ou s'il a subi une contamination croisée.

CBD à spectre large

Comme le CBD à spectre complet, le CBD à spectre large contient une série de composés de la plante de cannabis, mais avec une différence essentielle : il contient peu de traces de THC. Cela signifie qu'un résultat positif est moins probable, ce qui fait du CBD à large spectre une option plus sûre pour les personnes soumises à des tests de dépistage de drogues.

Isolat au CBD

L'isolat au CBD est moins courant que le CBD à spectre complet et à large spectre. Généralement issu du chanvre, l'isolat de CBD est le CBD dans sa forme la plus pure, ne contenant que du CBD et aucun autre composé végétal, y compris le THC. Cela fait de l'isolat de CBD le type de produit le plus sûr pour les personnes soumises à des tests de dépistage de drogues

Les athlètes en compétition doivent savoir que tous les cannabinoïdes, à l'exception du CBD, sont interdits à tous les niveaux par l'Agence mondiale antidopage (AMA), ce qui signifie que l'utilisation de CBD à spectre complet ou à large spectre pourrait entraîner une violation des règles antidopage. Par conséquent, même si le CBD à large spectre de Naturecan contient du THC non détectable (<0,01 %), nous ne recommandons pas le CBD aux athlètes en compétition par mesure de précaution.

COMMENT CHOISIR UN PRODUIT AU CBD EXEMPT DE THC ?

Si vous recherchez un produit de CBD sans THC qui ne vous fera pas échouer à un test de dépistage de drogues, le CBD à large spectre ou l'isolat de CBD provenant du chanvre sont un bon point de départ. Toutefois, en raison de l'absence de réglementation appropriée sur le marché du CBD, nombre de ces produits peuvent contenir des traces de THC sans que cela soit indiqué sur l'étiquette.

Il est donc important de choisir une entreprise réputée qui offre la preuve de tests de qualité effectués par une tierce partie pour chacun de ses produits. Vous pouvez ensuite consulter le certificat d'analyse du produit pour vérifier la concentration de THC.

Huile de CBD

AUTRES FACTEURS POUVANT CONTRIBUER À L'ECHEC D'UN TEST DE DÉPISTAGE

S'il est plus probable qu'une personne échoue à un test de dépistage en consommant sciemment un produit à base de cannabis contenant du THC, il est possible de consommer suffisamment de THC pour échouer à un test sans le savoir.

Mauvais étiquetage produit

Comme expliqué ci-dessus, le marché du CBD n'est pas strictement réglementé, de sorte que certains produits peuvent avoir des allégations d'étiquette inexactes concernant la concentration en CBD et en THC. Une enquête menée en 2016 sur l'exactitude des étiquettes des produits à base de CBD vendus en ligne a examiné 84 produits de 31 entreprises, et a constaté que seuls 26 (31%) échantillons contenaient la quantité de CBD indiquée sur l'étiquette, et que 18 (21%) échantillons contenaient du THC à des concentrations allant jusqu'à 6,43 mg/mL.

Contamination croisée pendant la production

La contamination croisée entre produits peut se produire pendant la fabrication, même parmi les produits qui contiennent de faibles traces de THC. Le stockage de produits ayant des niveaux de THC différents dans un magasin ou à la maison peut également entraîner une contamination croisée, en particulier si l'emballage n'est pas scellé.

Contamination croisée pendant la production

Il est possible d'absorber du THC en s'exposant à la fumée secondaire de marijuana, mais le fait que la quantité de THC absorbée soit suffisante pour échouer à un test de dépistage de drogues dépend de différents facteurs. Une étude a exposé des personnes non fumeuses à de la fumée de marijuana à forte teneur en THC dans une pièce bien ventilée pendant trois heures, et a trouvé des traces de THC dans le sang, mais pas suffisamment pour déclencher un résultat positif.

Dans une étude similaire réalisée dans une pièce sans ventilation, les sujets ont présenté des tests urinaires positifs dans les heures suivant immédiatement l'exposition - ce qui suggère que la ventilation de l'environnement était un facteur clé pour déterminer si le niveau de THC absorbé par l'exposition secondaire était supérieur ou non au seuil de tolérance.

De nombreuses personnes se demandent également si l'exposition secondaire au THC peut provoquer une intoxication. Bien que les recherches soient limitées, la réponse semble être oui. Par exemple, dans une étude de suivi de l'étude ci-dessus, des personnes exposées à de la marijuana à forte teneur en THC dans un espace confiné ont fait état d'effets subjectifs légers et ont montré une légère déficience lors de tests ultérieurs de performance motrice. Cependant, les chercheurs ont noté que les résultats positifs aux tests sont probablement rares et ne se produisent que dans des espaces confinés et dans les heures qui suivent immédiatement l'exposition.

LE CBD EST-IL SÛR ?

Oui, le CBD lui-même est considéré comme sûr et généralement bien toléré, selon un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Toutefois, les consommateurs doivent savoir que les produits de mauvaise qualité, sans preuve de tests indépendants, peuvent contenir des traces de THC ou d'autres contaminants, tels que des métaux lourds et des pesticides, qui ne sont pas sûrs pour la consommation. En outre, le CBD n'est pas sûr pour les femmes enceintes ou allaitantes, car trop peu d'études ont été réalisées sur ce groupe pour confirmer son innocuité.

Les effets secondaires potentiels du CBD

Comme la plupart des compléments naturels, le CBD peut avoir des effets secondaires légers pour certains utilisateurs. Cependant, ceux-ci sont rares et généralement causés par l'utilisation de produits de mauvaise qualité ou la prise d'une trop grande quantité de CBD. Les effets secondaires potentiels comprennent une bouche sèche, des étourdissements, de la somnolence, une réduction de l'appétit, des diarrhées et des nausées.

Les effets secondaires potentiels du CBD

La prise de CBD avec d'autres médicaments peut augmenter le risque de subir des effets secondaires négatifs. Par conséquent, il est important de parler à votre médecin avant d'utiliser du CBD si vous prenez des médicaments sur ordonnance ou si vous souffrez d'une maladie préexistante.

L'utilisation de CBD avec les médicaments suivants peut provoquer ou intensifier certains des effets secondaires énumérés ci-dessus :

- Opioïdes
- Somnifères
- Antipsychotiques
- Antidépresseurs
- Relaxants musculaires
- Médicaments pour l'épilepsie
- Alcool
- Kava
- Millepertuis

De nombreux médicaments sont décomposés par des enzymes hépatiques, et le CBD peut entrer en compétition avec elles - ce qui peut augmenter la concentration du médicament jusqu'à des niveaux toxiques, ou diminuer sa concentration et réduire son efficacité - également connu sous le nom de "concentration altérée", ce processus peut avoir des effets secondaires dangereux.

Une étude a examiné l'interaction de cinq médicaments prescrits à base de CBD et de THC avec d'autres médicaments et a trouvé 139 médicaments avec lesquels les cannabinoïdes peuvent interférer, dont 57 pouvant produire des effets secondaires graves.

Ces 57 médicaments comprenaient :
- Amiodarone (médicament pour le rythme cardiaque)
- Lévothyroxine (médicament pour la thyroïde)
- Warfarin (anticoagulant)
- De nombreux médicaments contre les crises d'épilepsie

SOURCES

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5330962/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5576600/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4758796/
https://www.wada-ama.org/en/prohibited-list
https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2661569
https://nida.nih.gov/publications/research-reports/marijuana/what-are-effects-secondhand-exposure-to-marijuana-smoke https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20465865/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4342697/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7893882/
https://www.karger.com/Article/FullText/507998